Chargement Évènements

S’inspirant du procédé de Georges Perec dans son recueil Petits morceaux de quotidien dont chacun commence par « Je me souviens », Jérôme Rouger nous livre ici ses propres « Je me souviens » issus de son enfance et de son adolescence.

Nul besoin d’être né à Terves (Deux-Sèvres) pour goûter à la drôlerie de ce voyage dans le temps. À lui tout seul, il est tout un village, toute une humanité et, quel que soit son âge, chacun s’y reconnaît. Le spectacle se déroule, comme une soirée diapos, où les confidences fusent dans un rythme soutenu et où chaque scène est une surprise. Le public devient alors complice et se surprend lui aussi à se souvenir. En entrant dans cet univers singulier, d’où se dégagent une fraîcheur, une naïveté, une malice, un goût pour l’inattendu et la surprise, on rit. On rit énormément, mais soudain, on se laisser happer par une émotion qui ne s’était pas annoncée. Car Jérôme Rouger n’a pas seulement de l’audace, il a aussi un furieux talent. Certains d’entre vous se souviendront sûrement de Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie (programmé au fil du Tarn en 2016).Libre et délicieusement déjanté !

De et avec Jérôme Rouger / Mise en scène Jean Pierre Ménard / Création lumière Cédric Ridouard / Réalisation bande son Laurent Baraton