Chargement Évènements

« Mon père avait la tête penchée et l’air grave de ceux qui écoutaient Radio Londres. Ce devait être important, très important, probablement vital. La gorge nouée j’ai demandé : C’est quoi papa ? Il m’a répondu, avec un éclat dans les yeux que je ne lui connaissais pas : C’est le Tour petit, le Tour de France… Allez comprendre : on voudrait que notre mémoire serve à rosa, rosam, au théorème de Pythagore et quelques autres babioles que l’on espère utiles, mais cette gueuse s’accroche à des récifs imprévus. La mienne a gardé des éclats de sports dans la chair. »  Olivier de Robert

Olivier de Robert, écrivain, exerce le métier de conteur depuis plus de vingt-cinq ans, partout en France et dans le monde francophone. À côté du répertoire traditionnel et des récits historiques, il propose des créations comme ces Mémoires en short. L’accompagnateur en montagne, amoureux des Pyrénées, s’adresse aussi bien à un auditoire d’amateurs de sports qu’aux « gens qui n’y connaissent rien. » Car le sport ne se pratique pas qu’avec des ballons, des chaussures à pointes ou des planches de bois : il se joue dans le registre secret des émotions, multipliant à l’infini le registre des comédies et des tragédies.

Rares sont les mémoires qui n’ont pas un jardin secret aux allures d’un stade, et surtout pas celle d’Olivier de Robert. D’un passage du Tour sur un col pyrénéen à un tir de Maxime Bossis qui s’envole dans la nuit de Séville, en passant par le rugby à papa qui sent le camphre et le confit de canard, tout prend l’allure d’une épopée… Émotions garanties !